SORCELLERIE

Publié le

Entretien avec le prêtre exorciste sur le phénomène de la sorcellerie au Cameroun.

Anthropologue, ethnologue et philosophe, Meinrad-Pierre Hebga se bat depuis plus de trente ans pour faire admettre la rationalité de la pensée africaine. Contre nombre de ses collègues du continent, qui, à l'instar de la plupart des Occidentaux, en doutent. Soutenue à la Sorbonne en 1986, sa thèse intitulée Rationalité d'un discours africain sur les phénomènes paranormaux, publiée chez L'Harmattan en 1998, aborde des phénomènes, apparemment irrationnels, tels que la lévitation ou la connaissance paranormale, par une approche pluridisciplinaire. Tous ceux qui soucieux d'approfondir les thèses de cet universitaire dont les interventions restent très appréciées des étudiants, liront utilement son Afrique de la raison, Afrique de la foi, paru chez Karthala en 1995. Ou encore Sorcellerie et prière de délivrance, publié par Présence africaine.

Qu'est ce que la sorcellerie?

La sorcellerie, c'est l'ensemble des oeuvres des sorciers

Et qu'est-ce qu'un sorcier?

Un sorcier ou une sorcière est quelqu'un qui est habité par une puissance mauvaise, pas par un démon, mais par un pouvoir, une puissance mauvaise.

Peut-on être sorcier sans le savoir?

Oui. On peut parfois naître avec ces dispositions-là. Il y a des gens qui naissent avec. Au fond, on naît avec des possibilités qui sont neutres.
Sorcier est pourtant toujours péjoratif...

Normal. Celui qui jette le sort n'est pas un médecin. Il faut distinguer le sorcier du médecin traditionnel ou du devin ou du prêtre traditionnel.

Comment et quand ce «pouvoir» que certains ont à la naissance cesse d'être «neutre»?

Chez les Béti, ce qu'on appelle l'«Evu» n'est pas seulement mauvais. Chez les Bassa, ce «Hu» n'est pas toujours mauvais. C'est un pouvoir neutre et que l'on oriente par l'initiation. On dit que, chez les Béti, quand un enfant naît et qu'un devin voit en cet enfant un grand pouvoir, il peut devenir un grand musicien, ou devenir un médecin traditionnel, il peut devenir un devin, etc. Mais il peut aussi nuire aux gens. Le parent dit: «Je veux qu'il ait un «Evu» de bon usage ou au contraire de nuisance.» C'est pourquoi peut-on dire qu'on peut naître sorcier, au moins dans ce sens que le pouvoir de base est un pouvoir neutre, au départ, mais qu'on oriente vers le bien ou le mal.

Quelle différence existe entre la sorcellerie, la magie noire la magie blanche ?

La magie est une technique qui, d'après le magicien, le rend capable d'agir, soit sur les forces de la nature, soit sur Dieu lui-même. C'est cela la magie. La magie est dite noire lorsque ses desseins sont mauvais; au fond, c'est l'équivalent d'un vilain sorcier. La magie est parfois dite blanche; c'est ce qu'on appelle aussi la prestidigitation, qui est donc une technique de gens très habiles à jouer avec les objets, par exemple. Celui qui fait de la magie blanche, ne nuit à personne. Dès qu'il vous dit: monsieur faites attention, je vais prendre votre portefeuille dans votre veston, vous tenez le veston, il vous montre votre portefeuille et vous ne savez comment il a fait.

Y a-t-il des peuples plus sorciers que d'autres?

Je vois que chez nous, les Africains, les gens disent que c'est le Bénin le plus fort. Les gens s'en vont là-bas, les Camerounais y vont massivement. J'ai été attaqué par une femme qui est partie du Cameroun, pour aller s'armer à Cotonou; elle m'a taxé d'anti-sorcier .... Même dans les pays africains anglophones, les gens estiment que c'est là-bas au Bénin qu'il y a le plus de force. Pas mal de Camerounais vont aussi en Inde, au Népal à Katmandou.

Pour quelles raisons?

Pour renforcer leurs ressources, pour accéder à quelque chose de plus puissant.
Dans nos villages, les femmes sont, plus souvent que les hommes, accusées de sorcellerie. Est ce qu'il y a plus de sorcières que de sorciers?

Dans la Bible, c'est la femme qui apporte le péché; elle apporte le diable en mangeant le fruit défendu qu'elle donne à son mari. Chez les Béti, on dit que c'est la femme qui, par sa curiosité a apporté l'Evu. Selon le Bétis, Dieu avait mis dans un même village l'homme et la femme pour qu'ils s'assument; il a mis l'Evu dans un autre; mais la femme, par curiosité, est allée voir ce que faisait l'autre. Et comme elle avait transporté l'Evu, l'Evu lui a dit qu'on ne le portait pas sur le dos, et a exigé d'être porté dans le ventre de la femme; c'est pourquoi, dit-on que ce sont les femmes qui ont pris l'Evu dans le ventre et qui l'ont apporté dans le village des hommes.

Quel crédit accorder à ces traditions orales, qu'elles soient bibliques ou béti?

Je pense que si on dit que les femmes sont plus portées à cela, c'est parce qu'en général, les femmes sont plus portées vers le mystique que les hommes. Même dans la religion, ce sont les femmes qui vont à l'église, elles ont une certaine attraction vers le sacré et le mystérieux. Ce n'est pas parce que les hommes sont moins mauvais que les femmes, mais ils côtoient moins le surnaturel que les femmes, c'est pour cela que les femmes sont plus mystérieuses.

Comment reconnaissez-vous que quelqu'un est victime d'un maléfice?

Je ne fais pas de la divination pour savoir qui est sorcier. Je ne suis pas un sorcier. Mais quand quelqu'un se présente et qu'il est victime, je lui fais un test. Alors je sens en lui des résistances, ou bien il y a une émanation qui vient vers moi et me donne, par exemple, la chair de poule. Il y a des gens comme ça. Ou leur regard vous perce, ou bien tout ce qui est sacré, comme la Bible, la sainte croix, l'eau bénite, ou même du sacré africain, les rebute. On voit quand même qu'ils ont un côté peu ordinaire. Mais beaucoup de sorciers savent se dissimuler; ils ne sont pas en activité sorcière du matin au soir.

Pour un profane, y a t-il des clés pour reconnaître un sorcier dans la rue?

Habituellement, vous le connaissez un peu trop tard, quand il vous a attaqué. Parce que, parfois, vous avez un mal qui ne vient de nulle part. Et quand vous consultez un médecin, il ne sait pas ce que vous avez, il ne voit rien, ni au scanner, ni à rien du tout. Bien souvent, vous ne voyez pas la maladie mais les gens meurent. Nous avons perdu un bébé ici il y a quelques mois, à 15 mois. Il avait une cirrhose de foie, comme s'il avait bu de l'alcool pendant 20 ans. Un enfant dont la mère n'a jamais bu d'alcool comment est ce qu'il peut avoir un tel mal? Donc, souvent, il y a des affaires comme cela, ou des affaires vraiment mystiques, où vous êtes avec quelqu'un au marché, votre bras est comme paralysé ou alors vous sentez comme si, vous aviez mis la main dans un frigidaire, un froid intense.

Je reprécise ma question. Je suis dans un quartier, ou je marche dans la rue; n'y a-t-il pas des signes extérieures par lesquels, je peux repérer un sorcier?

Ça dépend des sorciers. Je veux dire que souvent, on aperçoit quand il a déjà agi, parce que c'est son action que vous sentez. Par exemple, il y a des gens dont les canots dorment sur leur toit, ou bien des chats miaulent, je ne sais pas quoi; ou encore un chat vient devant votre porte, et quand vous l'approchez il fuit, ou bien il vient tous les soirs; ou bien c'est un serpent que vous trouvez chez vous. Alors, quand vous combattez cela par des moyens spirituels, la prière, vous découvrez que ce sont des manifestations sorcières. Donc à présent, ils sont très habiles; ils se cachent; quelqu'un peut même épouser un sorcier ou une sorcière sans s'en rendre compte.

Certaines époques sont-elles plus propices à l'expansion de la sorcellerie que d'autres?

Mais oui. Actuellement qu'il y a des nominations, vraiment, c'est la catastrophe. Mais je vous dit tous les jours, je reçois des gens que le président de la République a nommés à de hauts postes de responsabilités: colonels, ministres, commandants, commissaires de police... Les autres réagissent souvent par la jalousie. Au Cameroun, la sorcellerie se déploie quand il doit y avoir des élections ou quand on doit nommer des gens, même à l'université

C'est incroyable. L'université est pourtant le domaine par excellence de la science...

C'est pourtant vrai. Justement, j'ai fait cette remarque à un enseignant d'une faculté des sciences dans une université camerounaise: «Vous voulez être doyen, vous êtes un savant, et vous allez consulter un marabout!». >>>>>

Selon vous, parler de sorcellerie, comme nous le faisons en publiant cette interview, n'est-ce pas accroître l'angoisse au sein de l'opinion publique qui, de nos jours, voit la sorcellerie derrière chaque décès, chaque promotion u ou chaque fortune?

Non! Non! Je trouve qu'on n'en parle pas assez. Il faut en parler davantage. Les sorciers sont nombreux. On doit aussi de plus en plus, montrer aux gens que les sorciers ne sont pas invincible, et que ce ne sont plus seulement les prêtres et les pasteurs qui les combattent. Par exemple, il y a quelques semaines, une femme a été menacée, les sorciers ont menacé sa propre famille; peu après, on a trouvé un serpent à deux queues dans sa villa, dans son salon. Elle a découpé le serpent en morceaux, les a apportés à son oncle et lui a dit: «Jésus nous a donné le pouvoir d'écraser les serpents et les scorpions. Je n'ai pas peur de ça». Ce sont des choses qui font peur. Voilà pourquoi les gens viennent ici les uns après les autres. Mais je crois qu'il faut en parler; c'est pour cela qu'on a fait une loi dans ce pays à propos des sorciers. S'ils sont coupables, on doit les arrêter et les juger comme des malfaiteurs.

Les juges sont peu armés pour réprimer la sorcellerie, certains ont peur...
Oui, il y a un juge qui est mort dans une ville du Cameroun. Un autre a pris peur un jour à l'audience, en assistant à une séance de sorcellerie en direct: il a demandé à un sorcier qu'il était en train de juger de faire une démonstration de son art. L'homme s'est fait apporter deux papayes, s'est concentré, les a fendues, et il n'y avait ni la chair, ni les graines. Pris de peur, le juge a pris ses documents et est parti.

Au Cameroun, comment peut-on expliquer la résurgence du phénomène, alors que dans le même temps, les frontières de l'ignorance reculent?

La sorcellerie ne dépend pas de l'ignorance, puisque même dans les pays comme l'Amérique, la France, l'Angleterre, qui ont dépassé la lune, les gens croient en la sorcellerie. On a découvert des choses incroyables sur la famille de Giscard d'Estaing. Il y a de la sorcellerie à la base du pouvoir de Hitler. En France, les marabouts n'ont pas de problèmes de papiers. Mitterrand avait ses marabouts, Giscard en avait, et Jacques Chirac en a. Et puis, par exemple, des Africains qui font certaines études pointues en Occident témoignent qu'il y a des choses qu'on ne montre qu'aux autochtones, aux Français ou Allemands, des «cours» qu'on dispense la nuit.

Qu'est-ce qui pousse les Camerounais à se livrer à des pratiques de sorcellerie?

C'est la recherche de l'argent, la richesse. Depuis que Paul Biya a relancé les nominations, il y a des gens qui viennent chez moi. Il y a un, ancien commandant, qui est venu aujourd’hui, ainsi que deux colonels. Un ministre était ici il y a trois ou quatre jours. Il y a des gens qui veulent avoir des postes, et qui veulent aussi empêcher les autres d'avoir des postes. Donc, ça se situe autour de l'amour de l'argent. Il y en a même qui le font ouvertement. Une dame a ainsi dit à son mari: «Tu es un médecin, donc un scientifique, et tu immoles des moutons aux esprits!» Et le monsieur a répondu: «Toi et les enfants, vous n'êtes pas des millions, moi je veux des millions». Elle a demandé: «Tu peux répéter ça devant la famille?»; il a répondu «oui» et il l'a répété devant les deux familles, et même devant un commissaire de police, que si les esprits lui demandent de tuer sa femme, il la tue. Donc, vous voyez vraiment que c'est surtout la motivation de la richesse.

La pauvreté rend sans doute le terrain fertile...

Oui. C'est vrai dans une certaine mesure. Mais, actuellement, les grands sorciers sont les plus riches, parce qu'ils acquièrent des richesses, les protègent et empêchent les autres d’arriver à quoi que ce soit. Mais il y a des gens, pour qui, ce sont les pauvres qui croient en Dieu; ce n'est pas vrai, parce que Fotso n'est pas un pauvre; il a dit publiquement en France qu'il croyait en Dieu; on s'est moqué de lui. Donc, pauvreté et sorcellerie ne vont pas toujours ensemble. Au contraire les pauvres sont tellement angoissés; ils sont comme paralysés. Ce ne sont pas eux qui font la sorcellerie; ce sont ceux qui veulent s'enrichir, qui veulent empêcher les autres, qui veulent acquérir des postes.

Mais on a l'impression, quand on écoute les villageois, que par la sorcellerie, ils incitent ceux qui accaparent les richesses du pays à descendre au village pour les redistribuer. Êtes-vous de cet avis?

On ne peut pas penser cela. Ce n'est pas qu'ici, qu'une poignée de gens accaparent les richesses. Le pape Benoît XVI a dit publiquement l'autre jour que l'Occident a apporté la violence en Afrique, ainsi que d'autres vices comme la corruption; il a été très dur. Et déjà, Jean-Paul II avait reproché aux Européens de prendre l’argent des Africains, pour faire les armes et de les retourner en Afrique pour tuer les Africains. Là encore, il a été très dur envers les Européens.

Vous reconnaissez quand même que certaines personnes fortunées ne mettent plus les pieds dans les villages parce qu’ils redoutent les sorciers...

C'est dans les deux sens. Ceux qui ont des biens ont peur, mais les pauvres ont aussi peur. Un grand monsieur, qui est très riche, m'a dit que, quand il n'y n’avait pas encore construit un marché chez lui, les gens disaient: «il prend le village pour un cimetière.» Maintenant, qu'il a construit un marché et une école, les gens l'accusent toujours. Donc, vraiment, c'est très complexe, car il y a des pauvres qui font de la sorcellerie, mais on voit aussi les riches s'y adonner. Je connais une femme dont le mari est colonel, et qui est allée à Katmandou, pour protéger ses propres enfants contre leur père. Elle avait de quoi aller à Katmandou.

Jean Marc Ela estime que la recrudescence de la sorcellerie et du maléfice s'explique aussi par la rupture des liens de solidarité, des habitudes de partage des richesses. Êtes-vous de cet avis?

C'est vrai, il y a une terrible rupture des liens sociaux. Quand j'étais adolescent, Je n'avais jamais vu d'enfant abandonné. Maintenant, je vois des enfants de 16, 17, 18 ans qu'on a pris à 6 mois, abandonnés par leurs parents. J'ai vu une femme jeter son bébé d'un an et prendre un taxi pour partir. Ce sont des choses qu'on ne voyait pas autrefois. Actuellement, les gens s'enrichissent comme il n'est pas permis; ils accumulent des voitures, on ne sait pas ce qu'ils vont en faire.

Des sociologues pensent justement que, par la sorcellerie, les villageois contraignent les riches, à rentrer au village, donner un peu de leurs richesses.
Au contraire, moi, j'entends des voix dire, sans doute pour rire, que les gens riches vont jusqu'à mettre des choses dans l'eau potable pour qu'ils n'y ait pas de protestation au village. Mais je crois qu’actuellement, en sociologie, il ne faut pas expliquer par une seule voix; il en faut plusieurs. En tant que sociologue, psychologue et théologien, je vois qu'il n'y a pas une seule cause à la sorcellerie et à l‘anti-sorcellerie.

Le même Jean-Marc Ela, peu avant de quitter le Cameroun, a parlé de «dérive satanique du pouvoir». On sait que les hommes au pouvoir sont, pour la plupart, issus de l'école catholique. Peut-on parler de l'échec du christianisme quand on soupçonne de plus en plus ses produits de vouer un culte à Satan?

Non, on ne peut pas. Vous n'avez qu'à voir comment on a enterré Jean-Paul II. Quel est le président américain qui a été autant pleuré par le monde entier? Donc, l'Eglise est solide. Il y'a des gens qui sont infidèles. Jésus n'a pas échoué, mais il a quand même Juda à côté de lui. C'est que le satanisme est une menace interne. Il y a un certain satanisme qui prend de l'ampleur parmi les grands noms du gouvernement, mais aussi au sein des églises. Un pasteur a dit publiquement qu'il a demandé la direction de son Eglise à Jesus-Christ, qui n'a pas voulu, mais Satan la lui a donnée. On l'a dépastorisé un dimanche; on l'a dépouillé de ses vêtements.

C'était un pasteur de quelle Eglise?

Un pasteur de l'Eglise presbytérienne. Sa femme est venue apprendre à réciter le chapelet ici chez moi, avec ses filles. Il y a une qui dit que son père, pasteur, estime désormais que la prière ne sert à rien. Donc, il y a des hommes d'Eglise, y compris des prêtres catholiques, qui sont sataniques. J'ai une photo de prêtres disant la messe sur le sexe d'une femme; ce qu'on appelle la messe noire. Et ça vient d'Amérique du nord. J'ai visité le premier temple de Satan à San Francisco aux Etats-Unis.

Des prêtres camerounais?

Oui, y en a eu au moins un. Le pape Jean-Paul II aurait déposé un à Nkongsamba, dit-on.

Comment il s'appelait-il?

Je ne connais pas son nom, mais il est actuellement en Suisse. C'est vrai il y a des prêtres qui sont satanistes.

Est ce qu'on peut être un chrétien et redouter la sorcellerie?

Mais oui, il y en a qui sont des chrétiens convaincus. Je leur dis qu'il ne faut pas avoir peur des sorciers. Je les défie au nom de Jésus, j'ai dit ça publiquement. Si vous venez ici [Aumonerie catholique de Melen, à Yaoundé], les mardis et les vendredis, j'ai un minimum de 200 personnes. Beaucoup ont peur.

L'Evangile de Mathieu dit: «N'ayez pas peur». La foi chrétienne est-elle une protection contre le monde de la nuit?

La confiance absolue en Jésus est une garantie contre les sorciers. Actuellement, quelques-uns de mes collaborateurs, qui travaillent dans les ministères, sont redoutés par leurs patrons: Quelques-uns on été menacés par leurs patrons parce qu'ils affichent leur attachement à Jésus.

Le commerce de l'huile d'olive, de l'eau bénite, de l'encens... prospère beaucoup de nos jours; et les prêtres n'ont jamais été autant sollicités.

N'est-ce pas là, la manifestation d'une certaineforme d’idolâtrie? La foi, le chapelet ne sont-ils pas en train de prendre la place de l'amulette?

Non, pas du tout. C'est dans la Bible. Il ne faut pas être plus catholique que le pape. Il faut relire la Bible; je l'ai montré aux pasteurs en Angleterre et aux Etats-Unis. Les mystères du chapelet, de l'eau bénite, sont dans la Bible. Il faut lire le prophète Elisée. Les mystères évoqués dans les chapelets sont aussi dans le Nouveau Testament. On peut tomber dans l'idolâtrie, mais la pire des idolâtries, c'est de se prendre soi-même pour Dieu. Or, beaucoup de ces gens qui vous disent qu'ils sont contre l'idolâtrie, s'idolâtrent eux-mêmes. C'est le cas de certains chefs d'Etat, de quelques personnes qui ont de l'argent. Jésus a dit qu'on ne peut pas servir Dieu et l'argent.

Quelle attitude adopter face au phénomène de sorcellerie?

Je dis qu'il ne faut pas avoir peur de la sorcellerie. Il faut l'étudier. Il ne faut non plus accuser tout le monde de sorcellerie. Mais, surtout, quand quelqu'un est dénoncé, il faut bien discerner. Une simple dénonciation, même infondée, entraîne des haines familiales. L'amour dans la famille et la confiance sont sacrées. La famille est l'endroit du refuge. Mais alors, quand on doit se méfier de tout le monde, de son père, de sa mère ou de son oncle, ça devient l'enfer. Quel que soit l'auteur d'un maléfice, l'essentiel est que la personne qui souffre soit délivrée.

Source: www.cameroon-info.net

Publié dans Assemblée de prière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Magnétisme tricéphale 20/08/2011 14:43



Dans le Livre de Vie de l'Agneau Véritable qui
Est Esprit (Magnétisme), soyez-en sûrs, Elle rend effectivement à chacun selon ce qu'est son œuvre. Et ce n'est pas toujours agréable à entendre ! Ceux qui adorent la bête 666 l'éprouvent déjà,
car ils s'opposent farouchement à la Vraie Reine de cette Terre et des Cieux, dont les Révélations dévoilent un horrible complot, des vols, des viols, des mensonges et des crimes qui ont duré 33
millénaires. Ceux pour qui ses Révélations sont amères l'insultent, la maltraitent à l'abri des regards, et font tout ce qu'ils peuvent pour l'empêcher dans sa mission, alors que sans Elle il ne
pourrait y avoir de survivants à l'apocalypse que ceux qui adorent la bête 666 ont amené à leur l'insu, parce qu'ils sont des
êtres de lumière possédés et endormis par les irradiations (evu, djinns, tchiés) de cette bête dont les différents noms sont : Jésus - Allah - Bouddha, les deux Jésus
etc.


 


 


Ils combattront contre l'Agneau qui Est le
Magnétisme Tricéphale représentée dans la Constellelation d'Orion, et le Magnétisme tricéphale ou 3 Marie les vaincra tous.


Les Paroles du Magnétisme tricéphale sont des
glaives tranchants pour l'énergie lion négative et ses lignées.


 


Les loups et les agneaux ont vécu ensemble durant 33 millénaires.


Les Ivraies et les Bons Grains ont vécu ensemble durant 33
millénaires;


le moment ou les Bons Grains doivent se séparer des ivraies est venu pour le salut de
l'Humanité de demain; pour le salut des Créations.  


MMM888


Magnétisme tricéphale


Aigle tricéphale


Les 3 Marie


 


France


 



charpentier 07/12/2010 18:14



quel est la rue ou se trouvent tous les boutique de sorcelerie ?


 



jack 02/10/2008 08:48

Bonjour,J'ai expérimenté un site qui s'appelle http://www.antisorcellerie.info/ et même sans me sentir pour autant victime de sorcellerie, je dois dire que cela m'a redonné de la force en étant devant l'écran pendant quelques minutes.J'ai même entendu dire que l'auteur sauvait beaucoup de victimes d'envoutements et sorcellerie en Côte d'Ivoire et au Bénin.Je pense que ça peut aider. à suivre....